L’aumône de fin du ramadan

L’aumône de fin du ramadan doit être versé le jour de la fête de la rupture du jeûne du mois de Ramadan, ceci afin de :

  • Purifier toutes les mauvaises actions que le croyant aurait pu effectuer pendant son jeûne et qui l’aurait ainsi entaché
  • Soutenir les pauvres de la communauté. Le Prophète a ainsi institué l’aumône de fin du ramadan pour nourrir les pauvres, et leur éviter de mendier le jour de la fête.
  • Valider le jeûne effectué pendant le mois complet de Ramadan.

 

Par ailleurs, le montant de cette aumône est fixé chaque année, et ce montant doit être pour un père de famille, multiplié par le nombres de personnes qu’il a sa charge dans son foyer.

Exemples : En France pour une seule personne le montant avoisine les 5 euros.
Un père de famille qui a à sa charge 4 personnes (Femme, et 3 enfants), devra payer 25 euros.

Cette somme d’argent doit être remise pendant le mois du ramadan. En général elle est donnée un ou deux jours avant la fête de l’Aïd et obligatoirement le jour même avant la prière de l’Aïd.

Si cette aumône est versée après que la prière de l’Aïd ait été effectuée, elle n’est plus considérée alors que comme une aumône classique.

Enfin, il est à signaler, que de nos jours il n’est pas nécessaire de se déplacer dans une mosquée pour donner le montant de l‘aumône, celle-ci pouvant être remise directement aux nécessiteux que le musulman rencontre dans son environnement. Les virements aux organismes musulmans de charité sont aussi valables, à condition que l’action de ces derniers soit certifiée et utile pour les membres de la communauté qui sont dans le besoin.