Les bénéficiaires de l’aumône

 

  1. Le pauvre : Il n’a pas de quoi subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa famille. Ces besoins sont la nourriture mais aussi le logement, les vêtements, etc…
  2. Le nécessiteux : C’est celui qui n’a rien pour subvenir à ses besoins et dont on ne soupçonne pas la privation pour lui venir en aide et qui ne se présente pas pour demander l’aumône.
  3. Les collecteurs de l’aumône : qui se déplacent de maison en maison. Il y a aussi les secrétaires et les intendants qui s’occupent de la gestion de cette aumône.
  4. Les nouveaux convertis : L’aumône peut être utilisée afin de raffermir le cœur des personnes qui viennent juste de se convertir. . .
  5. Les endettés : Les personnes ayant contractés une dette dans un but pieux peuvent bénéficier de l’aumône afin de s’en acquitter.
  6. La voie de Dieu : La voie de Dieu comprend principalement l’utilité public tels que la construction d’hôpitaux, de dispensaires, l’achat de fournitures pour les mosquées.
  7. Le voyageur : Celui qui est loin de chez lui et qui a besoin de se nourrir ou se vêtir.

 

Les pauvres et les nécessiteux doivent être les bénéficiaires prioritaires si le montant de l’aumône est relativement peu élevé. Il faut savoir également que le musulman ne peut donner son aumône aux personnes dont il a la responsabilité comme ses enfants, ses parents… car il doit déjà subvenir à leur besoin. S’il ne le peut pas, c’est qu’il doit donc bénéficier de l’aumône.