Deux hommes pour une femme

Il est interdit de demander la main d’une femme après que quelqu’un l’ait fait. Ceci dans le cas où celui qui veut faire cette demande sait que quelqu’un l’a précédé.
Par contre, dans le cas ou il l’ignorait ou qu’il le savait mais que les parents avaient refusé la demande du premier homme, il n’y a alors aucun inconvénient à cela.

Pour ce qui concerne le père de la fille, il ne lui est pas permis d’accepter la demande du deuxième homme, alors qu’il a déjà accepté celle du premier, tant qu’aucune raison religieuse ne l’oblige à le faire. Si l’affaire est conclue pour le deuxième et que le contrat de mariage est établi, ce contrat est considéré comme légitime.

Les parents ne doivent pas marier leur fille à un autre avant d’avoir informé le promis à se présenter pour accomplir les formalités du mariage. Si il s’attarde les parents seront alors excusés.

Tant que ce jeune homme n’a pas établi de contrat de mariage avec cette fille, mais qu’il l’a simplement demandé en mariage et qu’on lui a promis qu’il la prendrait pour épouse à son retour de l’étranger. Mais qu’étant donné que son séjour à l’étranger s’est prolongé d’une durée telle que les parents de la fille se sont impatientés et l’ont marié avec son consentement à un autre homme, ce mariage est valide. Et il ne peut rien faire, si ce n’est qu’il récupèrent la dot si toutefois il leur avait déjà donné.