Informations sur l’enfer

Le feu de l’Enfer est bien plus ardent que ceux l’on connaît, 70 fois plus puissant.

Les châtiments physiques en Enfer :

  • ils auront la figure noire
  • les yeux bleus, brûlés avec des clous de feu
  • la langue allongée jusqu’au sol
  • le front marqué avec du métal en fusion
  • les lèvres coupées avec des ciseaux de feu qui repousseront au fur et à mesure qu’elles soient coupées
  • la bouche vomira sans relâche pus et sang
  • les cheveux seront suspendus à des arbres de feu
  • la chair et la peau brûlé par le feu

Chaque fois que les damnés ont soif, ils boivent avec envie de l’eau bouillante.

Comme ils restent toujours altérés, les gardiens de l’Enfer leur présentent une coupe débordante affreusement remplie de sang et de pus bouillonnants, qui proviennent du corps même des damnés brûlés par les flammes.
Ces infortunés, aveuglés par la soif, cherchent à se désaltérer avec cette boisson qui sort de leur propre corps. Aussi ont-ils le visage décharné, les os à nu, les intestins déchirés, les entrailles en pièces. Une fois cette coupe bu, ils ne peuvent que vomir sans relâche tout ce qu’ils ont bu et comprennent que ces coupes leur furent offertes pour les torturer, non pour les désaltérer.

L’Enfer est un monde de feu: boissons et fruits, tout y est feu ou matière combustible; vêtements, chemises, colliers, bracelets, cuirasses et babouches sont de feu ou de goudron. Le feu est là, source de toute souffrance.

Pour tous, l’élément de souffrance est le feu; mais les tortures infligées et la cruauté du châtiment dépendent de l’énormité des mauvaises actions. L’infidèle n’est pas châtié comme le Croyant, ni le Croyant paresseux comme l’hypocrite. La souffrance d’un fornicateur n’est pas celle d’un blasphémateur.

L’odeur qui s’exhale de leur corps brûlé est si insupportable qu’elle les incite à se maudire mutuellement.

Les hommes qui ont commis des péchés capitaux et qui sont musulmans ne s’éterniseront pas en Enfer, dans le cas où ils sont morts en monothéistes, et même s’ils ne se sont pas repentis. Après avoir rencontré Dieu, ils seront conscients qu’ils sont dépendants de Sa volonté et de Son jugement. S’il le veut, ils seront pardonnés et Allâh leur accordera Sa Grâce et Sa Miséricorde. Il pardonnera à qui Il veut, même les péchés les plus graves. S’il le souhaite, Il les châtiera dans l’Enfer avec justesse ; puis, Il les en sortira par Miséricorde et par l’intervention de ceux qui ont obéi. Il les enverra au Paradis.

Le plus grand tourment est d’être privé de la vision de Dieu.’