La prière des fêtes

Les prières des fêtes de la rupture du jeûne et du sacrifice sont deux prières dites « traditions très recommandées »; l’Envoyé de Dieu les a faites régulièrement et a ordonné aux hommes et aux femmes d’y assister.

L’imam qui dirige la prière accomplit deux unités. Dans la première, il commence par la sacralisation (« Allah akbar »), puis récite l’invocation d’ouverture, après cela il effecture sept fois « Allah akbar », en levant à chaque fois les mains au niveau des épaules ; les gens qui prient derrière lui suivent sont exemple. Ensuite il récite La Fatiha et une autre sourate du Coran. Il dit ensuite « Allahu Akbar », s’incline et fait les mêmes actes que dans la prière obligatoire. Ensuite il fait la deuxième unité en répétant cinq fois « Allahu Akbar » en levant les mains à chaque prononciation en plus de celle qu’il a prononcé lorsqu’il s’est levé à la fin de la première unité. Lorsque la prière est finie l’imam fait un sermon.

L’heure de la prière en ces deux prières commence dès que le soleil s’élève au-dessus de l’horizon d’environ trois mètres et elle s’étend jusqu’à midi. Il est recommandé de célébrer la prière de la fête du Sacrifice le plus tôt possible pour permettre aux gens de sacrifier la bête. Il est également recommandé de retarder la prière de la fête de la rupture du jeûne pour laisser aux gens le temps de donner l’aumône de la rupture du jeûne avant la prière.

Il est permis d’accomplir la prière des deux fêtes dans la mosquée. Mais il est préférable de la faire dans un lieu de culte en plein air en dehors de la ville sauf s’il y a un empêchement comme la pluie.