La prière en commun

La mosquée est le lieu par excellence pour la prière en assemblée. C’est un devoir pour l’homme de s’y rendre. Ce n’est pas un devoir pour la femme. Elle est libre de ne pas s’y rendre. Une prière en assemblée est une prière faite avec un minimum de deux personnes. La personne la plus savante, en matière de Coran, est la plus apte à diriger la prière. Cette personne devient imam (celui qui dirige). L’islam a institué à l’homme de diriger la prière constituée d’homme et de femmes.

Lorsque l’assemblée est constituée de deux personnes, la personne qui dirige la prière se tient à coté de la personne qui est dirigée. Les épaules et les pieds des deux personnes sont collés les uns aux autres. Lorsque l’assemblée est constituée de plus de trois personnes, l’imam se tient devant le reste de l’assemblée alignée. Les hommes se placent derrière l’imam et les femmes en retrait derrière les hommes.

Pour un bon accomplissement de la prière, les fidèles doivent s’aligner correctement, derrière l’imam. Épaule contre épaule et pied contre pied. De plus, on doit respecter l’imam en ne se précipitant pas avant lui lorsqu’il vient à changer de position. Lorsqu’il dit « amin » après la fâtiha, les fidèles répètent mais sans le devancer. Lorsque l’imam récite à voix haute, les fidèles doivent le suivre en silence. Lorsqu’il récite à voix basse, les fidèles récitent à voix basse.