L’aumône de fin du ramadan

Il est important de savoir que l’aumône de fin du ramadan doit être distribuée avant la prière matinale de la fête de la fin du ramadan, autrement elle n’est pas considérée comme l’aumône du ramadan, mais comme une simple aumône.

La tradition enseigne que cette aumône, en plus d’être un apport matériel considérable pour les pauvres de la communauté, a aussi une fonction spirituelle purificatrice. Elle a pour vocation de purifier toutes les mauvaises actions que le croyant aurait pu effectuer pendant son jeûne et qui l’aurait ainsi entaché (bavardage, mauvais propos…).

On distingue les actes bénéfiques de cette aumône  :

  • Soutenir les pauvres de la communauté; pour nourrir les pauvres et leur éviter de mendier le jour de fête.
  • Valider le jeûne effectué pendant le mois complet de Ramadan.

Contrairement à l’aumône annuelle, qui est soumise à un certain nombre de conditions pour être obligatoire, l’aumône de fin du ramadan doit être versée par tout musulman et musulmane, tant que ces derniers ne font pas parti de ceux qui en bénéficient.

Par ailleurs, le montant de cette aumône est fixé chaque année, et ce montant doit être pour un père de famille, multiplié par le nombres de personnes qu’il a sa charge dans son foyer.

Exemples : En France pour une seule personne le montant avoisine les 5 euros. Un père de famille qui a à sa charge 4 personnes (Femme, et 3 enfants), devra payer 25 euros.


Le jeûne est suspendu entre le ciel et la terre, il ne sera accepté que lorsque l’aumône de fin du ramadan sera payée.