Le nombre de prière

Un jour, alors qu’il dormait profondément dans l’enceinte de la Maison Sacrée, le Prophète fut réveillé par l’ange Gabriel. Ce dernier lui demanda de monter un animal céleste et tous deux se dirigèrent vers les cieux. Le Prophète, rencontra à chaque ciel ses frères prophètes: Moïse, Abraham, Jésus et tant d’autres prophètes. Puis il se rendit là où aucun homme n’avait jamais été; dans le ciel le plus rapproché, après le septième ciel.

L’ange Gabriel ne pouvait pas aller plus loin, mais il montra la voie à suivre à Mohamed qui traversa voile après voile, jusqu’à être devant son Seigneur. Mohamed était devant Dieu le plus Grand et le plus Élevé. En signe d’humilité, il se prosterna et Dieu lui fit alors don d’un présent immense.

Dieu dit :  » Prends, voici un cadeau pour ta communauté. « 

Ce cadeau, c’était la prière; Mohamed fut reconnaissant. Après avoir remercié son Seigneur, il prit la route du retour, emmenant avec lui ce trésor. Sur le chemin, il rencontra à nouveau Moïse.

Moïse dit :  » Que t’a donné ton Seigneur ? « 

Mohamed dit :  » Il m’a donné la prière comme présent pour ma communauté. « 

Moïse dit :  » Combien de prières devrez-vous accomplir dans la journée ? « 

Mohamed répondit :  » Cinquante. « 

Moïse dit :  » Jamais ta communauté ne supportera cinquante prières. Retourne auprès de ton Seigneur et demande-lui de diminuer le nombre des prières quotidiennes. « 

Suivant ce précieux conseil, Mohamed s’en retourna alors vers Dieu pour faire cette demande. Dieu limita alors le nombre des prières à quarante.

Mohamed s’en retourna et rencontra de nouveau Moïse qui lui posa la même question. Mais une fois encore, le sage prophète Moïse répéta la même chose.

Moïse dit :  » C’est encore trop, retourne vers ton Seigneur. Demande Lui de réduire le nombre de prières journalières. « 

Le Prophète s’en retourna. À chaque fois, Dieu enleva dix prières, mais à chaque fois que Mohamed rencontra Moïse, celui-ci lui disait que c’était trop.

Dieu limita alors à cinq, le nombre de prières quotidiennes en promettant que chaque prière aurait la valeur de dix prières.