L’histoire de Hamza (l’oncle du Prophète)

 

Il est l’oncle du Prophète Mohamed et son aîné de deux ans. Il est également son frère de lait et leurs mères sont cousines.
Il se convertit à l’Islam deux ans après la révélation et fut un rempart pour l’Islam naissant.

Un jour, un ennemi de l’Islam trouva le Prophète près d’un mont à la Mecque, l’insulta, le brutalisa et lui fit beaucoup de tort au sujet de sa religion. Le Prophète ne lui dit rien. L’ennemi partit s’asseoir avec un groupe de gens près de la Maison Sacrée. Une servante ayant assisté à la scène, intercepta Hamza l’oncle du prophète à son retour de la chasse à l’arc et l’informa de ce qu’elle venait de voir. En rentrant de chasse, Hamza avait pour habitude d’aller faire une marche autour de la Maison Sacrée. Ensuite, il discutait un peu avec chacun des groupes réunis près de la Maison Sacrée puis il rentrait chez lui.
Il était connu à la Mecque pour sa puissance et sa poigne. Quand il croisa la servante en question, le Prophète était déjà rentré chez lui.

La servante dit :  » Si seulement tu avais vu ce que ton neveu Mohamed a subi sur les mains d’un ennemi ! Il l’a trouvé assis ici même et l’a insulté et brutalisé et lui fit énormément de tort sans que Mohamed lui réponde.  »

Hamza retenu sa colère et alla faire sa marche sans adresser la parole à personne, en réservant à cet ennemi un mauvais quart d’heure s’il venait à le croiser. Quand il arriva à la mosquée, il le vit assis dans un groupe. Il alla droit vers lui et arrivant devant lui il saisit son arc et lui donna un coup violent qui lui fendit la tête.

Hamza lui dit :  » Oses-tu l’insulter alors que j’ai adopté sa religion et que je dis ce qu’il dit ? Reproche le moi donc aussi si tu en es capable !  »

Des gens du clan Banû Makhzûm se levèrent pour prêter main forte à l’ennemi mais ce dernier les arrêta avouant qu’il avait réellement dépassé les limites avec le Prophète Mohamed. Depuis ce jour là, Hamza demeura un fidèle disciple du Prophète et le suivit dans tout ce qu’il dit. Ce jour là, Quraysh comprit que le Prophète était désormais le protégé de Hamza et réduisit un peu les atteintes qu’ils lui portaient jusqu’alors.

Il fut assassiné pendant la bataille de Uhud par un esclave Ethiopien. Le Prophète le surnomma le Lion de Dieu et aussi le Seigneur des Martyrs.